Top des Films sortis en 2024

Discutez de vos récentes expériences cinématographiques et complétez vos Tops annuels !
len'
Messages : 78
Enregistré le : lun. 19 juil. 2021 13:22

yhi a écrit :
mar. 4 juin 2024 20:04
J'ai lu rapidement son interview (assez longue) dans Positif, c'est plutôt éclairant et ça redonnerait presque espoir dans le bonhomme.
J'ai pas encore vu ses films récents mais j'avais déjà beaucoup aimé ses premiers films, Daniel y Ana et Después de Lucía. Donc l'espoir y était déjà. Apparemment, il s'est attiré les foudres de beaucoup qui lui l'ont affublé de tous les noms : "pervers", "complaisant"... ce qui est étrange puisqu'il a su au contraire éviter deux écueils qui mènent justement tout droit à la complaisance et à la perversion : celui qui consiste à édulcorer par sa mise en scène un sujet affreux et celui qui intellectualise à outrance son film. Je ne sais pas si c'est toujours le cas mais Franco s'inspirait pas mal d'Haneke (surtout au niveau de ses plans fixes) et se détachait aussi de lui dans le sens où certains films d'Haneke posent justement le problème qu'on reprochait injustement à Franco (par exemple funny games). Je les trouve extrêmement sensibles ces films. Ils sont aussi lumineux qu'ils sont noirs (c'est plutôt la lumière qu'on finit par retenir d'ailleurs, certains plans de fin sont magnifiques et me restent en tête plus de dix ans après), et j'ai l'impression de retrouver dans l'avis de B-Lyndon ce qui me plaisait déjà à l'époque.
Avatar du membre
groil_groil
Messages : 3909
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 21:12

nan mais c'est QUOI cette réhabilitation de Michel Franco ici ? :D :D :D

Image
I like your hair.
Avatar du membre
sokol
Messages : 1630
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 11:54

perso je n'avais jamais vu un seul film de lui mais je vais m'y mettre, je le dis
"Le cinéma n'existe pas en soi, il n'est pas un langage. Il est un instrument d’analyse et c'est tout. Il ne doit pas devenir une fin en soi".
Jean-Marie Straub
Avatar du membre
B-Lyndon
Messages : 647
Enregistré le : sam. 10 oct. 2020 09:31

groil_groil a écrit :
mer. 5 juin 2024 09:41
nan mais c'est QUOI cette réhabilitation de Michel Franco ici ? :D :D :D

Image
Pareil, c'est pas une réhabilitation, je n'avais jamais vu de film de lui.
Tu devrais voir Memory, je suis sûr que ça va te plaire.
« j’aurais voulu t’offrir cent mille cigarettes blondes, douze robes des grands couturiers, l’appartement de la rue de Seine, une automobile, la petite maison de la forêt de Compiègne, celle de Belle-Isle et un petit bouquet à quatre sous »
Avatar du membre
groil_groil
Messages : 3909
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 21:12

B-Lyndon a écrit :
mer. 5 juin 2024 13:34
groil_groil a écrit :
mer. 5 juin 2024 09:41
nan mais c'est QUOI cette réhabilitation de Michel Franco ici ? :D :D :D

Image
Pareil, c'est pas une réhabilitation, je n'avais jamais vu de film de lui.
Tu devrais voir Memory, je suis sûr que ça va te plaire.
mais pareil jamais rien vu de lui, mais c'était LE cinéaste le plus détesté de tous les cinéphiles exigeants et là de partout je vois des gens qui aiment son film, on n'y comprend plus rien !!! :lol:
I like your hair.
Avatar du membre
Mr-Orange
Messages : 631
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 20:33

groil_groil a écrit :
mer. 5 juin 2024 17:26
B-Lyndon a écrit :
mer. 5 juin 2024 13:34
groil_groil a écrit :
mer. 5 juin 2024 09:41
nan mais c'est QUOI cette réhabilitation de Michel Franco ici ? :D :D :D

Image
Pareil, c'est pas une réhabilitation, je n'avais jamais vu de film de lui.
Tu devrais voir Memory, je suis sûr que ça va te plaire.
mais pareil jamais rien vu de lui, mais c'était LE cinéaste le plus détesté de tous les cinéphiles exigeants et là de partout je vois des gens qui aiment son film, on n'y comprend plus rien !!! :lol:
En France, la récente hype autour de François Begaudeau, qui s'est construit une grosse communauté de fans et dont la critique tend à faire parole d'Evangile sur Internet ces dernières années, y est sans doute pour quelque chose.

Après, beaucoup s'accordent à dire que ce film constitue une certaine rupture avec son cinéma antérieur. Pas vu ses précédents, mais je ne vois dans celui-ci aucun des griefs qu'on fait au cinéaste. Le film est très équilibré (peut-être même trop, je suis d'accord et avec les mots de B-Lyndon, et avec la conclusion de Sokol : RAS ; mais c'est un beau film qui, comme May Décembre, distille du mystère l'air de rien et on y repense).
Avatar du membre
Tamponn Destartinn
Messages : 1196
Enregistré le : ven. 9 oct. 2020 21:11

Moi j'ai l'impression qu'on me fait un coup à La Moustache d'Emmanuel Carrère
Ce Michel Franco était inexistant jusqu'à très très récemment, et soudainement il apparait et tout le monde a un avis sur lui depuis des lustres. wtf ?
(et en effet, entendu parlé de lui pour la 1ere fois ever chez Bégaudeau, genre celui sur Poor Thing)
Avatar du membre
groil_groil
Messages : 3909
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 21:12

Tamponn Destartinn a écrit :
jeu. 6 juin 2024 00:38
Moi j'ai l'impression qu'on me fait un coup à La Moustache d'Emmanuel Carrère
Ce Michel Franco était inexistant jusqu'à très très récemment, et soudainement il apparait et tout le monde a un avis sur lui depuis des lustres. wtf ?
(et en effet, entendu parlé de lui pour la 1ere fois ever chez Bégaudeau, genre celui sur Poor Thing)
:lol:

et mon image de Moretti est une réaction au cinéma de Franco pour de vrai au fait hein :D
I like your hair.
len'
Messages : 78
Enregistré le : lun. 19 juil. 2021 13:22

Tamponn Destartinn a écrit :
jeu. 6 juin 2024 00:38
Moi j'ai l'impression qu'on me fait un coup à La Moustache d'Emmanuel Carrère
Ce Michel Franco était inexistant jusqu'à très très récemment, et soudainement il apparait et tout le monde a un avis sur lui depuis des lustres. wtf ?
(et en effet, entendu parlé de lui pour la 1ere fois ever chez Bégaudeau, genre celui sur Poor Thing)
On en a déjà parlé sur allociné, c'est juste que ça fait longtemps, il suscitait des réactions assez... partagées. Mais c'est vrai que j'ai été étonné d'entendre parler de lui à la radio en prenant le p'tit déj.

Par contre, je ne connaissais pas Bégaudeau jusqu'à récemment. Vu qu'on en parle souvent ici, j'ai été voir des vidéos et j'ai vu que c'était le gars qui jouait dans "entre les murs".
Avatar du membre
yhi
Messages : 385
Enregistré le : ven. 9 oct. 2020 10:48

Plus que joué, il a écrit Entre les murs.
Avatar du membre
yhi
Messages : 385
Enregistré le : ven. 9 oct. 2020 10:48

Quant à Franco il a quand même déjà récolté 3 prix a Cannes (2 UCR et 1 en compet' officielle) et à Venise aussi, c'est loin d'être le dernier des inconnus (en plus de produire certains de ses rejetons comme Vigas - Lion d'or mostra il y a quelques années - ou Zonana qui a Heroico a l'affiche en ce moment).

Après je crois que tout le monde a toujours été d'accord pour dire que c'était un type qui savait faire du cinéma. La question était plutôt de savoir s'il utilisait son art a bon escient et sur des questions de morales et de point de vue. D'où les débats potentiellement acharnés (pas comme un film vraiment nul que juste on oublie instantanément). Je déteste Franco mais je me rappelle plutôt bien de ses films (mais malheureusement parce que je me sens sali par eux quelque part).

Là il pond quelque chose qui est plus innocent au niveau moral (quoique j'émets quand même quelques réserves, cf plus haut). Du coup en bon technicien, et surtout en praticien honnête (dans son interview il décrit bien en quoi ses envies de mise en scène sont au service d'une volonté bien a lui), il se met d'un coup à intriguer plus. Mais son film est dans le même temps bien plus plat (RAS) que les précédents.
Avatar du membre
Tamponn Destartinn
Messages : 1196
Enregistré le : ven. 9 oct. 2020 21:11

Je viens de vérifier
En effet, ce Franco a eu tous ces prix à Cannes et Venise
Pourtant, mon rapport à ce mec n'est pas comme Paolo Sorrentino dont je n'ai vu aussi aucun film, mais parce que, pour le coup, j'ai tellement lu que c'était l'ennemi n°1 du cinéma d'auteur que je le boycotte par mimétisme on va dire. Non, pour Franco, il était juste vraiment passé sous mon radar depuis tout ce temps :D
Avatar du membre
B-Lyndon
Messages : 647
Enregistré le : sam. 10 oct. 2020 09:31

1. La Zone d’intérêt – Jonathan Glazer
2. Le Mal n’existe pas – Ryusuke Hamaguchi
3. Une famille – Christine Angot
4. Jeunesse (Le Printemps) – Wang Bing
5. Les Reines du drame – Alexis Langlois
6. Memory – Michel Franco
7. Los Delicuentes – Rodrigo Moreno
8. Ici Brazza – Antoine Boutet
9. Daaaaaali ! – Quentin Dupieux
« j’aurais voulu t’offrir cent mille cigarettes blondes, douze robes des grands couturiers, l’appartement de la rue de Seine, une automobile, la petite maison de la forêt de Compiègne, celle de Belle-Isle et un petit bouquet à quatre sous »
Avatar du membre
teklow13
Messages : 1540
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 19:14

1. Le mal n'existe pas – Aku wa sonzai shinai – Ryusuke Hamaguchi
2. Grand Tour – Miguel Gomes

3. Eureka – Lisandro Alonso
4. Septembre sans attendre – Volveréis – Jonás Trueba
5. Anora – Sean Baker
6. La Bête – Bertrand Bonello
7. Les Linceuls – The Shrouds – David Cronenberg
8. Los Delincuentes – Rodrigo Moreno
9. All We Imagine As Light – Payal Kapadia
10. The Substance – Coralie Fargeat
11. Furiosa - Une saga Mad Max – Furiosa : A Mad Max Saga – George Miller
12. Les Graines du figuier sauvage – The Seed of the Sacred Fig – Mohammad Rasoulof
13. Priscilla – Sofia Coppola
14. Civil War – Alex Garland
15. Le Roman de Jim – Arnaud et Jean-Marie Larrieu
16. Ferrari – Michael Mann
17. Jeunesse – Qīngchūn – Wang Bing
18. La Fleur de Buriti – Crowrã – João Salaviza et Renée Nader Messora
19. Man in Black – Wang Bing

20. La Zone d’interêt – The Zone of Interest – Jonathan Glazer
21. Miséricorde – Alain Guiraudie
22. Megalopolis – Francis Ford Coppola
23. Emilia Perez – Jacques Audiard
24. Le Deuxième Acte – Quentin Dupieux
25. Pauvres Créatures – Poor Things – Yórgos Lánthimos
26. May December – Todd Haynes
27. Dune - Deuxième partie – Dune: Part Two – Denis Villeneuve
28. Iron Claw – The Iron Claw – Sean Durkin
29. Daaaaaali ! – Quentin Dupieux
30. La Plus Précieuse des marchandises – Michel Hazanavicius
31. C'est pas moi – Leos Carax

32. La Petite Vadrouille – Bruno Podalydès
33. Conte de feu – Riddle of fire – Weston Razooli
34. Trois kilomètres jusqu’à la fin du monde – Trei kilometri până la capătul lumii – Emanuel Parvu
35. The Sweet East – Sean Price Williams
36. Borgo – Stéphane Demoustier
37. My Sunshine – Boku no Ohisama – Hiroshi Okuyama
38. Le Cercle des neiges – La sociedad de la nieve – J. A. Bayona
39. The Fall Guy – David Leitch
40. Le Fil – Daniel Auteuil
41. La Planète des singes - Le Nouveau Royaume – Kingdom of the Planet of the Apes – Wes Ball
42. Vivre, mourir, renaître – Gaël Morel
43. Black Flies – Jean-Stephane Sauvaire
44. Making of – Cédric Kahn

45. La Prisonnière de Bordeaux – Patricia Mazuy
46. Rosalie – Stéphanie Di Giusto
47. Maria – Jessica Palud
48. Le Jeu de la reine – Firebrand – Karim Aïnouz
49. En fanfare – Emmanuel Courcol
50. Sleep – Jam – Jason Yu

51. L'Amour ouf – Gilles Lellouche
52. Armand – Halfdan Ullmann Tøndel
53. Marcello Mio – Christophe Honoré
54. Everybody Loves Touda – Nabil Ayouch
55. Jusqu’au bout du monde – The Dead Don’t Hurt – Viggo Mortensen
56. Project Silence – Talchul: Project Silence – Kim Tae-Gon
57. Drive-Away Dolls – Ethan Coen
58. Angelo dans la forêt mystérieuse – Vincent Paronnaud et Alexis Ducord
59. Salem – Jean-Bernard Marlin
60. Les Femmes au balcon – Noémie Merlant
A venir :
1. Ce n'est qu'un au revoir – Guillaume Brac
2. Les Damnés – The Damned – Roberto Minervini
3. Bird – Andrea Arnold
4. Good One – India Donaldson
5. Caught by the Tides – Fēngliú yīdài – Jia Zhang-Ke
6. The Apprentice – Ali Abbasi
7. Rumeurs – Rumors – Evan Johnson, Galen A. Johnson et Guy Maddin
8. Apprendre – Claire Simon
9. Limonov, la ballade – Limonov: The Ballad – Kirill Serebrennikov
10. Oh, Canada – Paul Schrader
11. Blue Sun Palace – Constance Tsang
12. Spectateurs ! – Arnaud Desplechin
13. Parthenope – Paolo Sorrentino
14. Motel Destino – Karim Aïnouz
15. Vétéran 2 – Beterang 2 – Ryoo Seung-Wan
16. Baby – Marcelo Caetano
17. Lula – Oliver Stone
Avatar du membre
Tyra
Messages : 1395
Enregistré le : jeu. 16 juil. 2020 16:59

teklow13 a écrit :
sam. 8 juin 2024 16:09


32. La Petite Vadrouille – Bruno Podalydès
C'est comment ? Je vois pas mal de bons retours, alors que je trouve la bande-annonce assez horrible.
Avatar du membre
Tamponn Destartinn
Messages : 1196
Enregistré le : ven. 9 oct. 2020 21:11

Pratique : le film prend la place de Bird, qui vient d'être annoncé pour 2025

1. May December - Todd Haynes
2. Le mal n'existe pas - Ryūsuke Hamaguchi
3. Furiosa - George Miller

4. All We Imagine as Light - Payal Kapadia
5. La Bête - Bertrand Bonello
6. Eureka - Lisandro Alonso
7. Septembre sans attendre - Jonás Trueba
8. Grand Tour - Miguel Gomes
9. Borgo - Stéphane Demoustier

10. Civil War - Alex Garland
11. Le cercle des neiges - Juan Antonio Bayona
12. Pauvres Créatures - Yórgos Lánthimos
13. Bis Repetita - Emilie Noblet
14. Vampire humaniste cherche suicidaire consentant - Ariane Louis-Seize
15. L'Esprit Coubertin - Jérémie Sein
16. Priscilla - Sofia Coppola

17. La Zone d'Intérêt - Jonathan Glazer
18. Making Of - Cédric Kahn
19. Dune : Deuxième Partie - Denis Villeneuve
20. Nous, les Leroy - Florent Bernard
21. Marcello mio - Christophe Honoré

22. L'Empire - Bruno Dumont
23. Spectateurs ! - Arnaud Desplechin
Avatar du membre
Mr-Orange
Messages : 631
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 20:33

1. Le Mal n'existe pas — Ryusuke Hamaguchi
2. May December — Todd Haynes

3. The Zone of Interest — Jonathan Glazer
4. Riddle of Fire — Weston Razooli
5. Pauvres créatures — Yorgos Lanthimos
6. L'Empire — Bruno Dumont
7. The Sweet East — Sean Price Williams
8. Memory — Michel Franco
9. Le Deuxième acte — Quentin Dupieux
10. Priscilla — Sofia Coppola

11. Une famille — Christine Angot

12. Argylle — Matthew Vaughn
13. Sous la Seine — Xavier Gens
Avatar du membre
sokol
Messages : 1630
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 11:54

je les reverrais bien un jour :

1. Le mal n’existe pas (Ryūsuke Hamaguchi, Japon) 10.0 (vu déjà 2 fois)
2. Los delincuentes (Rodrigo Moreno, Argentine) 10.0
3. Walk Up (Hong Sang-Soo, Corée du Sud) 10.0 (vu déjà 2 fois)


Une fois ça suffit :

4. May December (Todd Haynes, USA) 9.0
5. Riddle of Fire (Weston Razooli, USA) 9.0
6. The Sweet East (Sean Price Williams, USA) 8.0
7. Jeunesse - le printemps - (Wang Bing, Chine) 7.0
8. Eureka (Lisandro Alonso, Argentine/USA) 7.0
9. Une famille (Christine Anglot, France) 7.0
10. Borgo (Stéphane Demoustier, France) 7.0
11. Enys men (Mark Jenkin, Royaume Uni) 7.0
12. Le Tableau volé (Pascal Bonitzer, France) 7.0
13. Priscilla (Sofia Coppola, USA) 6.0
14. Le Deuxième acte (Quentin Dupieux, France) 6.0
15. Nome (Sana Na N'Hada, Guinée-Bissau) 6.0
16. Chroniques de Téhéran (Ali Asgari et Alireza Khatami, Iran) 6.0
17. Memory (Michel Franco, USA) 6.0
18. Rendez-vous avec Pol Pot (Rithy Panh, France) 6.0 - Que Rithy Panh soit politiquement anticommuniste, cela est tout sauf un problème. Le vrai problème est qu'on ne peut faire grand chose avec du "anti" (regardez, même le parti Anticapitaliste n'a pas vraiment pris en France car, on peut faire quelque chose avec du "pro" mais pas avec du "anti", avec du "contre"). Par exemple, le trio de ses personnages ne fonctionne pas une seule seconde car Panh n'a qu'une chose en tête : montrer que les 3 se trompaient et idéologiquement (le meneur de la bande) et professionnellement (les deux journalistes). Du coup, ça devient lourdingue (je parle toujours de la mise en scène, du regard que le réalisateur jette sur ses personnages et leur histoire).
Cela dit, étant une fiction, je le trouve plus 'intéressant' (quel est l’intérêt du cinéma ? vaste sujet) que ses documentaires car la fiction, malgré tout, oblige un cinéaste à raconter quelque chose. Or, avec le recul, je réalise qu'avec ses documentaires, Panh se plaignaient plus que autre chose (il ne racontait pas vraiment). Autrement dit, dans ses documentaires manquaient le montage ("montage mon beau souci"). Or, comme dans "Rendez vous avec Pol Plot" il y a, de temps en temps des des images d’archive souvent en surimpression, il y a du montage et du coup, le film devient intéressant .
Le cas Rithy Panh peut même devenir un 'cas d'école' qui confirme que la fiction sert pour sauver le documentaire (et l'inverse, bien sur !!).

19. Sidonie au Japon (Élise Girard, France) 5.0

Je n’aurais pas dû aller les voir :

20. La bête (Bertrand Bonello, France) 4.9
21. L'empire (Bruno Dumont, France) 4.0
22. Civil War (Alex Garland, USA) 3.5
23. Pauvres créatures (Yorgos Lanthimos, Grande-Bretagne) 3.0
24. La zone d’intérêt (Jonathan Glazer, Angleterre) 2.0
25. La Fleur de Buriti (João Salaviza, Renée Nader Messora, Brésil) 0.0
"Le cinéma n'existe pas en soi, il n'est pas un langage. Il est un instrument d’analyse et c'est tout. Il ne doit pas devenir une fin en soi".
Jean-Marie Straub
Avatar du membre
teklow13
Messages : 1540
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 19:14

1. Le mal n'existe pas – Aku wa sonzai shinai – Ryusuke Hamaguchi
2. Grand Tour – Miguel Gomes

3. Eureka – Lisandro Alonso
4. Septembre sans attendre – Volveréis – Jonás Trueba
5. Anora – Sean Baker
6. La Bête – Bertrand Bonello
7. Les Linceuls – The Shrouds – David Cronenberg
8. Los Delincuentes – Rodrigo Moreno
9. All We Imagine As Light – Payal Kapadia
10. The Substance – Coralie Fargeat
11. Furiosa - Une saga Mad Max – Furiosa : A Mad Max Saga – George Miller
12. Les Graines du figuier sauvage – The Seed of the Sacred Fig – Mohammad Rasoulof
13. Priscilla – Sofia Coppola
14. Civil War – Alex Garland
15. Le Roman de Jim – Arnaud et Jean-Marie Larrieu
16. Ferrari – Michael Mann
17. Jeunesse – Qīngchūn – Wang Bing
18. La Fleur de Buriti – Crowrã – João Salaviza et Renée Nader Messora
19. Man in Black – Wang Bing

20. La Zone d’interêt – The Zone of Interest – Jonathan Glazer
21. Miséricorde – Alain Guiraudie
22. Megalopolis – Francis Ford Coppola
23. Emilia Perez – Jacques Audiard
24. Le Deuxième Acte – Quentin Dupieux
25. Pauvres Créatures – Poor Things – Yórgos Lánthimos
26. May December – Todd Haynes
27. Rendez-vous avec Pol Pot – Rithy Panh
28. Dune - Deuxième partie – Dune: Part Two – Denis Villeneuve
29. Iron Claw – The Iron Claw – Sean Durkin
30. Daaaaaali ! – Quentin Dupieux
31. La Plus Précieuse des marchandises – Michel Hazanavicius

32. La Petite Vadrouille – Bruno Podalydès
33. C'est pas moi – Leos Carax
34. Conte de feu – Riddle of fire – Weston Razooli
35. Trois kilomètres jusqu’à la fin du monde – Trei kilometri până la capătul lumii – Emanuel Parvu
36. The Sweet East – Sean Price Williams
37. Borgo – Stéphane Demoustier
38. My Sunshine – Boku no Ohisama – Hiroshi Okuyama
39. Le Cercle des neiges – La sociedad de la nieve – J. A. Bayona
40. The Fall Guy – David Leitch
41. Le Fil – Daniel Auteuil
42. La Planète des singes - Le Nouveau Royaume – Kingdom of the Planet of the Apes – Wes Ball
43. Vivre, mourir, renaître – Gaël Morel
44. Black Flies – Jean-Stephane Sauvaire
45. Making of – Cédric Kahn

46. La Prisonnière de Bordeaux – Patricia Mazuy
47. Rosalie – Stéphanie Di Giusto
48. Maria – Jessica Palud
49. Le Jeu de la reine – Firebrand – Karim Aïnouz
50. En fanfare – Emmanuel Courcol
51. Sleep – Jam – Jason Yu

52. L'Amour ouf – Gilles Lellouche
53. Armand – Halfdan Ullmann Tøndel
54. Marcello Mio – Christophe Honoré
55. Everybody Loves Touda – Nabil Ayouch
56. Jusqu’au bout du monde – The Dead Don’t Hurt – Viggo Mortensen
57. Project Silence – Talchul: Project Silence – Kim Tae-Gon
58. Drive-Away Dolls – Ethan Coen
59. Angelo dans la forêt mystérieuse – Vincent Paronnaud et Alexis Ducord
60. Salem – Jean-Bernard Marlin
61. Les Femmes au balcon – Noémie Merlant

A venir :
1. Ce n'est qu'un au revoir – Guillaume Brac
2. Les Damnés – The Damned – Roberto Minervini
3. Bird – Andrea Arnold
4. Good One – India Donaldson
5. Caught by the Tides – Fēngliú yīdài – Jia Zhang-Ke
6. The Apprentice – Ali Abbasi
7. Rumeurs – Rumors – Evan Johnson, Galen A. Johnson et Guy Maddin
8. Apprendre – Claire Simon
9. Limonov, la ballade – Limonov: The Ballad – Kirill Serebrennikov
10. Oh, Canada – Paul Schrader
11. Blue Sun Palace – Constance Tsang
12. Spectateurs ! – Arnaud Desplechin
13. Parthenope – Paolo Sorrentino
14. Motel Destino – Karim Aïnouz
15. Vétéran 2 – Beterang 2 – Ryoo Seung-Wan
16. Baby – Marcelo Caetano
17. Lula – Oliver Stone
Avatar du membre
Narval
Messages : 332
Enregistré le : sam. 24 oct. 2020 01:34

1 : L'Empire - Bruno Dumont
2 : Man in Black - Wang Bing
3 : Le mal n'existe pas - Ryūsuke Hamaguchi (vu 2 fois)
4 : La fleur de Buriti / Crowrã - João Salaviza et Renée Nader Messora
5 - Eureka - Lisandro Alonso (vu 2 fois)
6 : La zone d'intérêt - Jonathan Glazer
7 : Jeunesse (Printemps) - Wang Bing
8 : La jeune fille et les paysans - Dorota Kobiela et Hugh Welchman (vu 2 fois)
9 : Furiosa - Une saga Mad Max - George Miller
10 : La deuxième acte - Quentin Dupieux
11 : Daaaaaali ! - Quentin Dupieux
Avatar du membre
groil_groil
Messages : 3909
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 21:12

1. Le mal n’existe pas - Aku wa sonzai shinai - Ryusuke Hamaguchi
2. Borgo - Stéphane Demoustier
3. Le Tableau Volé - Pascal Bonitzer
4. Priscilla - Sofia Coppola
5. La Zone d'Intérêt - The Zone of Interest - Jonathan Glazer
6. La Petite Vadrouille - Bruno Podalydès
7. Un Eté Afghan - A Cooler Climate - James Ivory
8. Le Deuxième Acte - Quentin Dupieux
9. Moi, Capitaine - Io Capitano - Matteo Garrone
10. Civil War - Alex Garland
11. L'Homme aux 1000 Visages - Sonia Kronlund
12. Ferrari - Michael Mann
13. Daaaaaali ! - Quentin Dupieux
14. Un Silence - Joachim Lafosse
15. Eileen - William Oldroyd
16. La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume - Kingdom of the Planet of the Apes - Wes Ball
17. La Tête Froide - Stéphane Marchetti
18. May December - Todd Haynes
19. Iris et les Hommes - Caroline Vignal
20. La Bête - Bertrand Bonello
21. Dune part 2 - Denis Villeneuve
22. Un Homme en Fuite - Baptiste Debraux
23. L'Affaire de la Mutinerie Caine - The Caine Mutiny Court-Martial - William Friedkin
24. Cocorico - Julien Hervé
I like your hair.
Avatar du membre
Tyra
Messages : 1395
Enregistré le : jeu. 16 juil. 2020 16:59

1) C’est pas moi – Leos Carax
2) May December – Todd Haynes
3) Daaaaaali ! – Quentin Dupieux
4) Le Mal n'existe pas – Ryūsuke Hamaguchi
5) Dune, Deuxième partie – Denis Villeneuve
6) Furiosa – George Miller
7) Ferrari – Michael Mann
8) Borgo – Stéphane Demoustier
9) La Zone d’intérêt – Jonathan Glazer
10) Hit Man – Richard Linklater
11) Le Cercle des neiges – Juan Antonio Bayona
12) Memory – Michel Franco
13) Riddle of Fire – Weston Razooli
14) Le Deuxième acte – Quentin Dupieux
15) Marcello Moi – Christophe Honoré
16) Vampire humaniste cherche suicidaire consentant – Ariane Louis-Seize
17) Pauvres Créatures – Yorgos Lanthimos
18) Black Flies – Jean-Stephane Sauvaire
19) Challengers – Luca Guadagnino
Avatar du membre
sokol
Messages : 1630
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 11:54

groil_groil a écrit :
ven. 14 juin 2024 10:32
1. Le mal n’existe pas - Aku wa sonzai shinai - Ryusuke Hamaguchi
2. Borgo - Stéphane Demoustier
3. Le Tableau Volé - Pascal Bonitzer
4. Priscilla - Sofia Coppola
5. La Zone d'Intérêt - The Zone of Interest - Jonathan Glazer
6. La Petite Vadrouille - Bruno Podalydès
7. Un Eté Afghan - A Cooler Climate - James Ivory
8. Le Deuxième Acte - Quentin Dupieux
9. Moi, Capitaine - Io Capitano - Matteo Garrone
10. Civil War - Alex Garland
11. L'Homme aux 1000 Visages - Sonia Kronlund
12. Ferrari - Michael Mann
13. Daaaaaali ! - Quentin Dupieux
14. Un Silence - Joachim Lafosse
15. Eileen - William Oldroyd
16. La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume - Kingdom of the Planet of the Apes - Wes Ball
17. La Tête Froide - Stéphane Marchetti
18. May December - Todd Haynes
19. Iris et les Hommes - Caroline Vignal
20. La Bête - Bertrand Bonello
21. Dune part 2 - Denis Villeneuve
22. Un Homme en Fuite - Baptiste Debraux
23. L'Affaire de la Mutinerie Caine - The Caine Mutiny Court-Martial - William Friedkin
24. Cocorico - Julien Hervé
Je suis sûr que je vais l’aimer (j’aime toujours ses films en tout cas).
"Le cinéma n'existe pas en soi, il n'est pas un langage. Il est un instrument d’analyse et c'est tout. Il ne doit pas devenir une fin en soi".
Jean-Marie Straub
Avatar du membre
teklow13
Messages : 1540
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 19:14

1. Le mal n'existe pas – Aku wa sonzai shinai – Ryusuke Hamaguchi
2. Grand Tour – Miguel Gomes

3. Eureka – Lisandro Alonso
4. Septembre sans attendre – Volveréis – Jonás Trueba
5. Anora – Sean Baker
6. La Bête – Bertrand Bonello
7. Les Linceuls – The Shrouds – David Cronenberg
8. Los Delincuentes – Rodrigo Moreno
9. All We Imagine As Light – Payal Kapadia
10. The Substance – Coralie Fargeat
11. Furiosa - Une saga Mad Max – Furiosa : A Mad Max Saga – George Miller
12. Les Graines du figuier sauvage – The Seed of the Sacred Fig – Mohammad Rasoulof
13. Priscilla – Sofia Coppola
14. Civil War – Alex Garland
15. Le Roman de Jim – Arnaud et Jean-Marie Larrieu
16. Ferrari – Michael Mann
17. Jeunesse – Qīngchūn – Wang Bing
18. La Fleur de Buriti – Crowrã – João Salaviza et Renée Nader Messora
19. Man in Black – Wang Bing

20. La Zone d’interêt – The Zone of Interest – Jonathan Glazer
21. Miséricorde – Alain Guiraudie
22. Megalopolis – Francis Ford Coppola
23. Emilia Perez – Jacques Audiard
24. Le Deuxième Acte – Quentin Dupieux
25. Pauvres Créatures – Poor Things – Yórgos Lánthimos
26. May December – Todd Haynes
27. Rendez-vous avec Pol Pot – Rithy Panh
28. Dune - Deuxième partie – Dune: Part Two – Denis Villeneuve
29. Iron Claw – The Iron Claw – Sean Durkin
30. La Petite Vadrouille – Bruno Podalydès
31. Daaaaaali ! – Quentin Dupieux
32. La Plus Précieuse des marchandises – Michel Hazanavicius
33. C'est pas moi – Leos Carax

34. Conte de feu – Riddle of fire – Weston Razooli
35. Trois kilomètres jusqu’à la fin du monde – Trei kilometri până la capătul lumii – Emanuel Parvu
36. The Sweet East – Sean Price Williams
37. Borgo – Stéphane Demoustier
38. My Sunshine – Boku no Ohisama – Hiroshi Okuyama
39. Le Cercle des neiges – La sociedad de la nieve – J. A. Bayona
40. The Fall Guy – David Leitch
41. Le Fil – Daniel Auteuil
42. La Planète des singes - Le Nouveau Royaume – Kingdom of the Planet of the Apes – Wes Ball
43. Vivre, mourir, renaître – Gaël Morel
44. Black Flies – Jean-Stephane Sauvaire
45. Making of – Cédric Kahn

46. La Prisonnière de Bordeaux – Patricia Mazuy
47. Rosalie – Stéphanie Di Giusto
48. Maria – Jessica Palud
49. Le Jeu de la reine – Firebrand – Karim Aïnouz
50. En fanfare – Emmanuel Courcol

51. Eat the Night – Caroline Poggi et Jonathan Vinel
52. L'Amour ouf – Gilles Lellouche
53. Sleep – Jam – Jason Yu
54. Armand – Halfdan Ullmann Tøndel
55. Marcello Mio – Christophe Honoré
56. Everybody Loves Touda – Nabil Ayouch
57. Jusqu’au bout du monde – The Dead Don’t Hurt – Viggo Mortensen
58. Project Silence – Talchul: Project Silence – Kim Tae-Gon
59. Drive-Away Dolls – Ethan Coen
60. Angelo dans la forêt mystérieuse – Vincent Paronnaud et Alexis Ducord
61. Salem – Jean-Bernard Marlin
62. Les Femmes au balcon – Noémie Merlant

A venir :
1. Ce n'est qu'un au revoir – Guillaume Brac
2. Les Damnés – The Damned – Roberto Minervini
3. Bird – Andrea Arnold
4. Good One – India Donaldson
5. Caught by the Tides – Fēngliú yīdài – Jia Zhang-Ke
6. The Apprentice – Ali Abbasi
7. Rumeurs – Rumors – Evan Johnson, Galen A. Johnson et Guy Maddin
8. Apprendre – Claire Simon
9. Limonov, la ballade – Limonov: The Ballad – Kirill Serebrennikov
10. Oh, Canada – Paul Schrader
11. Blue Sun Palace – Constance Tsang
12. Spectateurs ! – Arnaud Desplechin
13. Parthenope – Paolo Sorrentino
14. Motel Destino – Karim Aïnouz
15. Vétéran 2 – Beterang 2 – Ryoo Seung-Wan
16. Baby – Marcelo Caetano
17. Lula – Oliver Stone
Avatar du membre
Mr-Orange
Messages : 631
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 20:33

1. Le Mal n'existe pas — Ryusuke Hamaguchi
2. May December — Todd Haynes

3. The Zone of Interest — Jonathan Glazer
4. Riddle of Fire — Weston Razooli
5. Pauvres créatures — Yorgos Lanthimos
6. C'est pas moi — Leos Carax
7. L'Empire — Bruno Dumont
8. The Sweet East — Sean Price Williams
9. Memory — Michel Franco
10. Le Deuxième acte — Quentin Dupieux
11. Priscilla — Sofia Coppola

12. Une famille — Christine Angot

13. Argylle — Matthew Vaughn
14. Sous la Seine — Xavier Gens

Carax cherche un peu à être bon élève de Godard, sauf qu'être bon élève de Godard c'est pas possible, et c'est contradictoire. Quand Carax s'essaie au collage et à lui donner une dimension politique (un peu lourdingue, un peu simpliste, sans la complexité tortueuse et la poésie absconse, presque mallarméenne, de Godard), c'est un peu raté. Mais quand il se contente de faire ce qu'il sait faire - créer des vignettes saisissantes, des décors superbement pensés, faire advenir l'émotion derrière une foi naïve et surpuissante en le pouvoir de l'image - alors c'est très beau. Le film ne cesse d'osciller entre le magnifique et le simpliste, entre ce que Carax sait faire et ce qu'il aimerait désespérément être, hanté par Godard, dont le film évite de justesse le pastiche involontaire et raté, sauvé par les irruptions de l'univers très personnel de Carax.
Avatar du membre
B-Lyndon
Messages : 647
Enregistré le : sam. 10 oct. 2020 09:31

1. La Zone d’intérêt – Jonathan Glazer

2. Le Mal n’existe pas – Ryusuke Hamaguchi
3. Une famille – Christine Angot

4. Jeunesse (Le Printemps) – Wang Bing

5. Les Reines du drame – Alexis Langlois
6. Memory – Michel Franco
7. Los Delicuentes – Rodrigo Moreno
8. C’est pas moi – Leos Carax

9. Ici Brazza – Antoine Boutet

10. Daaaaaali ! – Quentin Dupieux
« j’aurais voulu t’offrir cent mille cigarettes blondes, douze robes des grands couturiers, l’appartement de la rue de Seine, une automobile, la petite maison de la forêt de Compiègne, celle de Belle-Isle et un petit bouquet à quatre sous »
Avatar du membre
B-Lyndon
Messages : 647
Enregistré le : sam. 10 oct. 2020 09:31

Mr-Orange a écrit :
dim. 16 juin 2024 22:17
Carax cherche un peu à être bon élève de Godard, sauf qu'être bon élève de Godard c'est pas possible, et c'est contradictoire. Quand Carax s'essaie au collage et à lui donner une dimension politique (un peu lourdingue, un peu simpliste, sans la complexité tortueuse et la poésie absconse, presque mallarméenne, de Godard), c'est un peu raté. Mais quand il se contente de faire ce qu'il sait faire - créer des vignettes saisissantes, des décors superbement pensés, faire advenir l'émotion derrière une foi naïve et surpuissante en le pouvoir de l'image - alors c'est très beau. Le film ne cesse d'osciller entre le magnifique et le simpliste, entre ce que Carax sait faire et ce qu'il aimerait désespérément être, hanté par Godard, dont le film évite de justesse le pastiche involontaire et raté, sauvé par les irruptions de l'univers très personnel de Carax.
Tout pareil ! Après, je me plains souvent qu’aucun cinéaste ne cherche à atteindre une forme godardienne, au moins il a tenté un truc. Mais ça ne marche pas tellement car il échoue à créer une forme qui pense justement. Et puis Carax n’est pas du tout un cinéaste de gauche et sa pensée n’est pas dialectique, elle est plutôt mystificatrice, pour le meilleur et le pire (qu’est ce que c’est que cette formule sur Murnau : retrouver le regard des dieux ??) :sarcastic:

Le dernier mouvement du film, sur la vitesse et la beauté perdue, est magnifique cependant. Il arrive à faire quelque chose d’autre de ses films à lui qu’on a tellement aimé, comme s’il remontait à la source de leur vibration.
« j’aurais voulu t’offrir cent mille cigarettes blondes, douze robes des grands couturiers, l’appartement de la rue de Seine, une automobile, la petite maison de la forêt de Compiègne, celle de Belle-Isle et un petit bouquet à quatre sous »
Avatar du membre
Tyra
Messages : 1395
Enregistré le : jeu. 16 juil. 2020 16:59

J'ai adoré pour ma part, même si je n'aime pas tout, loin de là, notamment lorsqu'il va sur le terrain politique/géopolitique... Mais pour le dire simplement, ça m'est beaucoup moins hermétique que Godard, ça m'émeut davantage. Beaucoup plus d'humour aussi. Peut être parce qu'il y a aussi pas mal de Chris Marker là dedans.
Avatar du membre
Tamponn Destartinn
Messages : 1196
Enregistré le : ven. 9 oct. 2020 21:11

- Pas fait exprès de mettre de les deux films Corse côte à côte.
En vrai, entre le n°7 et le n°10 (ou même 11, j'y viens), c'est difficile de classer, je pourrai inverser.
- Carax, j'ai hésité à le mettre carrément "hors concours". Pour l'instant, je le mets dernier du groupe des "Oui". J'arrivais jamais à classer les derniers Godard aussi dans les top années. Est ce que c'est signe qu'il a réussi son hommage ?



1. May December - Todd Haynes
2. Le mal n'existe pas - Ryūsuke Hamaguchi
3. Furiosa - George Miller

4. All We Imagine as Light - Payal Kapadia
5. La Bête - Bertrand Bonello
6. Eureka - Lisandro Alonso

7. Septembre sans attendre - Jonás Trueba
8. Grand Tour - Miguel Gomes
9. A son image - Thierry de Peretti
10. Borgo - Stéphane Demoustier
11. C'est pas moi - Léos Carax

12. Civil War - Alex Garland
13. Le cercle des neiges - Juan Antonio Bayona
14. Pauvres Créatures - Yórgos Lánthimos
15. Bis Repetita - Emilie Noblet
16. Vampire humaniste cherche suicidaire consentant - Ariane Louis-Seize
17. L'Esprit Coubertin - Jérémie Sein
18. Priscilla - Sofia Coppola

19. La Zone d'Intérêt - Jonathan Glazer
20. Making Of - Cédric Kahn
21. Dune : Deuxième Partie - Denis Villeneuve
22. Nous, les Leroy - Florent Bernard
23. Marcello mio - Christophe Honoré

24. L'Empire - Bruno Dumont
25. Spectateurs ! - Arnaud Desplechin
Avatar du membre
groil_groil
Messages : 3909
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 21:12

sokol a écrit :
dim. 16 juin 2024 09:56
groil_groil a écrit :
ven. 14 juin 2024 10:32
1. Le mal n’existe pas - Aku wa sonzai shinai - Ryusuke Hamaguchi
2. Borgo - Stéphane Demoustier
3. Le Tableau Volé - Pascal Bonitzer
4. Priscilla - Sofia Coppola
5. La Zone d'Intérêt - The Zone of Interest - Jonathan Glazer
6. La Petite Vadrouille - Bruno Podalydès
7. Un Eté Afghan - A Cooler Climate - James Ivory
8. Le Deuxième Acte - Quentin Dupieux
9. Moi, Capitaine - Io Capitano - Matteo Garrone
10. Civil War - Alex Garland
11. L'Homme aux 1000 Visages - Sonia Kronlund
12. Ferrari - Michael Mann
13. Daaaaaali ! - Quentin Dupieux
14. Un Silence - Joachim Lafosse
15. Eileen - William Oldroyd
16. La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume - Kingdom of the Planet of the Apes - Wes Ball
17. La Tête Froide - Stéphane Marchetti
18. May December - Todd Haynes
19. Iris et les Hommes - Caroline Vignal
20. La Bête - Bertrand Bonello
21. Dune part 2 - Denis Villeneuve
22. Un Homme en Fuite - Baptiste Debraux
23. L'Affaire de la Mutinerie Caine - The Caine Mutiny Court-Martial - William Friedkin
24. Cocorico - Julien Hervé
Je suis sûr que je vais l’aimer (j’aime toujours ses films en tout cas).
Oui, je pense que celui-ci est pour toi :)
on verra bien, mais je me suis dit ça pendant la projo.
I like your hair.
Avatar du membre
Mr-Orange
Messages : 631
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 20:33

B-Lyndon a écrit :
lun. 17 juin 2024 07:35
Mr-Orange a écrit :
dim. 16 juin 2024 22:17
Carax cherche un peu à être bon élève de Godard, sauf qu'être bon élève de Godard c'est pas possible, et c'est contradictoire. Quand Carax s'essaie au collage et à lui donner une dimension politique (un peu lourdingue, un peu simpliste, sans la complexité tortueuse et la poésie absconse, presque mallarméenne, de Godard), c'est un peu raté. Mais quand il se contente de faire ce qu'il sait faire - créer des vignettes saisissantes, des décors superbement pensés, faire advenir l'émotion derrière une foi naïve et surpuissante en le pouvoir de l'image - alors c'est très beau. Le film ne cesse d'osciller entre le magnifique et le simpliste, entre ce que Carax sait faire et ce qu'il aimerait désespérément être, hanté par Godard, dont le film évite de justesse le pastiche involontaire et raté, sauvé par les irruptions de l'univers très personnel de Carax.
Tout pareil ! Après, je me plains souvent qu’aucun cinéaste ne cherche à atteindre une forme godardienne, au moins il a tenté un truc. Mais ça ne marche pas tellement car il échoue à créer une forme qui pense justement. Et puis Carax n’est pas du tout un cinéaste de gauche et sa pensée n’est pas dialectique, elle est plutôt mystificatrice, pour le meilleur et le pire (qu’est ce que c’est que cette formule sur Murnau : retrouver le regard des dieux ??) :sarcastic:

Le dernier mouvement du film, sur la vitesse et la beauté perdue, est magnifique cependant. Il arrive à faire quelque chose d’autre de ses films à lui qu’on a tellement aimé, comme s’il remontait à la source de leur vibration.
:jap:
Avatar du membre
Mr-Orange
Messages : 631
Enregistré le : jeu. 8 oct. 2020 20:33

1. Le Mal n'existe pas — Ryusuke Hamaguchi
2. May December — Todd Haynes

3. The Zone of Interest — Jonathan Glazer
4. Riddle of Fire — Weston Razooli
5. Pauvres créatures — Yorgos Lanthimos
6. Daaaaaalí ! — Quentin Dupieux
7. C'est pas moi — Leos Carax
8. L'Empire — Bruno Dumont
9. The Sweet East — Sean Price Williams
10. Memory — Michel Franco
11. Priscilla — Sofia Coppola

12. Le Deuxième acte — Quentin Dupieux
13. Une famille — Christine Angot

14. Argylle — Matthew Vaughn
15. Sous la Seine — Xavier Gens
Avatar du membre
sokol
Messages : 1630
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 11:54

B-Lyndon a écrit :
lun. 17 juin 2024 07:35
Après, je me plains souvent qu’aucun cinéaste ne cherche à atteindre une forme godardienne
Radu Jude. Et comment !! 😍😍😍

B-Lyndon a écrit :
lun. 17 juin 2024 07:35
Et puis Carax n’est pas du tout un cinéaste de gauche et sa pensée n’est pas dialectique, elle est plutôt mystificatrice
👌
"Le cinéma n'existe pas en soi, il n'est pas un langage. Il est un instrument d’analyse et c'est tout. Il ne doit pas devenir une fin en soi".
Jean-Marie Straub
Avatar du membre
Narval
Messages : 332
Enregistré le : sam. 24 oct. 2020 01:34

1 : L'Empire - Bruno Dumont
2 : Man in Black - Wang Bing
3 : Le mal n'existe pas - Ryūsuke Hamaguchi (vu 2 fois)
4 : La fleur de Buriti / Crowrã - João Salaviza et Renée Nader Messora
5 - Eureka - Lisandro Alonso (vu 2 fois)
6 : La zone d'intérêt - Jonathan Glazer
7 : Jeunesse (Printemps) - Wang Bing
8 : La jeune fille et les paysans - Dorota Kobiela et Hugh Welchman (vu 2 fois)
9 : Furiosa - Une saga Mad Max - George Miller
10 : La belle de Gaza - Yolande Zauberman
11 : La deuxième acte - Quentin Dupieux
12 : Daaaaaali ! - Quentin Dupieux
Avatar du membre
sokol
Messages : 1630
Enregistré le : lun. 12 oct. 2020 11:54

je les reverrais bien un jour :

1. Le mal n’existe pas (Ryūsuke Hamaguchi, Japon) 10.0 (vu déjà 2 fois)
2. Los delincuentes (Rodrigo Moreno, Argentine) 10.0
3. Walk Up (Hong Sang-Soo, Corée du Sud) 10.0 (vu déjà 2 fois)


Une fois ça suffit :

4. May December (Todd Haynes, USA) 9.0
5. Riddle of Fire (Weston Razooli, USA) 9.0
6. The Sweet East (Sean Price Williams, USA) 8.0
7. Jeunesse - le printemps - (Wang Bing, Chine) 7.0
8. Eureka (Lisandro Alonso, Argentine/USA) 7.0
9. Une famille (Christine Anglot, France) 7.0
10. Borgo (Stéphane Demoustier, France) 7.0
11. Enys men (Mark Jenkin, Royaume Uni) 7.0
12. Le Tableau volé (Pascal Bonitzer, France) 7.0
13. Priscilla (Sofia Coppola, USA) 6.0
14. Le Deuxième acte (Quentin Dupieux, France) 6.0
15. C’est pas moi (Leos Carax, France) 6.0 - Je sais bien qu’on va me dire : mais c’est un hommage. Non, pour moi c’est du plagiat : c’est «Histoire(s) du cinéma » (ou «Le livre d’image ») en 42 minutes
ps: j’ai aimé vraiment seulement les images de sa propre fille

16. Nome (Sana Na N'Hada, Guinée-Bissau) 6.0
17. Chroniques de Téhéran (Ali Asgari et Alireza Khatami, Iran) 6.0
18. Memory (Michel Franco, USA) 6.0
19. Rendez-vous avec Pol Pot (Rithy Panh, France) 6.0
20. Sidonie au Japon (Élise Girard, France) 5.0

Je n’aurais pas dû aller les voir :

21. La bête (Bertrand Bonello, France) 4.9
22. L'empire (Bruno Dumont, France) 4.0
23. Civil War (Alex Garland, USA) 3.5
24. Pauvres créatures (Yorgos Lanthimos, Grande-Bretagne) 3.0
25. La zone d’intérêt (Jonathan Glazer, Angleterre) 2.0
26 La Fleur de Buriti (João Salaviza, Renée Nader Messora, Brésil) 0.0
"Le cinéma n'existe pas en soi, il n'est pas un langage. Il est un instrument d’analyse et c'est tout. Il ne doit pas devenir une fin en soi".
Jean-Marie Straub
Répondre